Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Je vous confie ma poule au riz

 Poule au riz

Je vous confie ma poule au riz

‘ 

Une poule dodue sera bridée et citronnée,

Elle plongera son corps de rêve dans trois litres d’eau

Qu’aromatiseront bouquet garni, oignons piqués

D’un œil en clou de girofle. Carottes et poireau

Joindront dans le fait-tout six cubes bouillon de volaille.

Le feu chauffera tout l’ensemble pour faire ripaille.

‘ 

Trois heures à feu doux il faudra pour la cuisson du plat.

L’on prélèvera le bouillon d’une louche plongeante.

A valeur d’un litre, beurre et farine, on mouillera,

Le roux blanc en demi heure fait sauce consistante.

La même part de bouillon, cuisson du riz permettra.

‘ 

Juste avant de présenter chaud ce plat délicieux,

Il vous faudra peaufiner cette sauce délicate :

Incorporez deux jaunes d’œuf et crème fraîche au mieux,

Sans faire bouillir surtout la liaison sera adéquate.

‘ 

Quand dans votre assiette vous dresserez cette poulette,

Vous napperez le riz et les morceaux de la sauce goûteuse.

Vos narines s’empliront des effluves en blanquette,

La bouchée goûtée, vous fondrez d’une papille heureuse.

‘ 

kegineryann

.
 

Sel de femme a saison de l’amour

 

Sel de femme 

 

*

Sel de femmes, table et soif

Du repas d’amour braisé

Aux chandelles suifées par

La gloire émerveillée d’un soir.

Sel de femme que l’on boit

Sur canapé généreusement persillé

De dentelles de crêpe en émoi

Mordorés de ses reflets poivrés.

Au regards salés des femmes

Nous prenons sans pleurer leurs soifs

Et calmons notre faim d’envie.

Entrée, plat gourmand et dessert en partage.

*

kegineryann

*

.
 

Poésie de la terre à l’assiette

De la terre à l'assiette

*

Poésie d’une intime cuisine

Connaissez-vous l’oreille intime du potager ?

Ces écoutes de terre, de jardinier ému,

Profondeur aérée du lombric ;

Entente des saisons au goût d’existence.

 

La planche délimite l’inclus

Alors que le sillon s’inscrit

Au sol encore nu

Prêt à rendre la terre esprit

« Décaillassée » du poids de passé.

L’herbe fine verte et l’épice du moment

Côtoie le légume créé de graines et de pousses

Ils croissent en variété de feuilles et de fruits

Sous le regard des insectes et de l’oiseau de passage.

Ce sont les mains de l’homme issues de la Nature.

De soleil et de lune, d’eau et de fraîcheur,

De nuages en partage au soin du temps qui passe,

S’imprègnent les saisons pour l’assiette d’après

Développant les saveurs, les odeurs et les couleurs,

Nourrissantes traditions qui pimentent la vie.

 De la terre à l'assiette

Alors le cuisinier rend par ses vocalises intimes

Les mesures délicates de l’alchimie des mets

Délivrant aux papilles l’aliment transformant,

Pour le mûrissement de l’être en conscience de corps.

Pour l’échange de douce tempérance, cuisson à crue de l’être

*

kegineryann

*

De la terre à l'assiette 1

 

 

.
 
  • Auteur:

    ganeshabreizh

  • Drapeau du Tibet – Liberté au nom des Droits de l’Homme

    Drapeau du Tibet – Liberté au nom des Droits de l’Homme

  • août 2017
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Sondage

    A quelle genre de cuisine va votre préférence ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Côté Blog

    Pour voter pour ce Blog:

alice aux pays des saveurs |
Popotte entre Potes |
Vers une nouvelle AMAP à Pa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chocopoire
| STEFE LA RECETTE!
| LA MARMITE ROUEN TEL 02 35 ...